Plateforme de la jeunesse
et de la societe civile
en Algérie

Bienvenu(e)s à la plateforme associative et participative Irada. Des espaces interactifs sont à votre disposition pour favoriser les discutions, partager des contenus et être informé des activités et des opportunités destinées aux acteurs de la société civile

Devenir membre

PNUD Algérie lance un concours d’idées destiné aux femmes et jeunes entrepreneurs(es)


IRADA 18.10.2021 696


Contexte 

La question de l'emploi a pris, au cours des deux dernières décennies, une importance croissante en Algérie. Plusieurs dispositifs sociaux de réponse au chômage et de soutien à la création d’entreprises et d’emplois existent, placés sous les tutelles du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale (MTESS) avec la CNAC, Ministère délégué des petites et moyennes entreprises avec l’ANADE et Ministère de l’Industrie avec les centres de facilitation et autres. De son côté, le Ministère de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme accompagne et soutient l’emploi des jeunes et particulièrement celui des femmes avec l’Agence Nationale de Gestion du Microcrédit (ANGEM).

Actuellement, les jalons de l’économie sociale et solidaire se présentant comme moteur économique alternatif, notamment avec la poursuite de la crise du COVID-19, il existe des besoins croissants pour une intégration économique plus forte, en particulier pour les jeunes entrepreneurs et les aspirants entrepreneurs. Dans la continuité de ces actions pour la promotion de l’emploi des jeunes, l’objectif du présent projet « L’Économie Sociale au service de l’inclusion économique des jeunes et de l’innovation Sociale » consiste à contribuer au développement durable des acteurs de l’ESS dans des wilayas pilotes de l’Algérie, en offrant des alternatives aux jeunes en vue de faciliter leur insertion sociale et économique à travers le renforcement des capacités des acteurs clés de la promotion de l’emploi et de l’ESS pour une orientation et un conseil plus adaptés ainsi que les financement des opportunités commerciales aux jeunes femmes entrepreneurs pour parfaire leurs compétences et contribuer directement au développement économique local dans les wilayas de Naâma, Khenchela, Béchar et Oran.

Qu'est ce que c'est l'Innovation Challenge ?

Un innovation challenge est un concours d’idées et/ou de solutions innovantes, destiné aux femmes et aux jeunes, qui vise à répondre à des enjeux de développement spécifiques, auxquelles des solutions et des outils ‘traditionnels’ ne peuvent pas répondre.

L’innovation… c’est quoi ?

L’innovation doit répondre à trois critères : être attrayable, viable et faisable. Innover, c’est produire quelque chose de nouveau, techniquement faisable, financièrement viable et duplicable, apportant une nouvelle réponse et/ou une nouvelle façon de répondre durablement à un besoin ou une attente d’un public cible dans une zone géographique donnée.

ESS ?

L’économie sociale et solidaire se définit comme un secteur alternatif et complémentaire à l’économie classique; il repose sur des fondements essentiels d’utilité sociale et environnementale, la gestion démocratique et participative, la libre adhésion, la lucrativité limitée, la viabilité économique et l’importance supérieure accordée au capital humain et impact social par rapport au gain. Cette démarche met l’humain au centre des préoccupations, visant à créer de nouveaux rapports dans la société, une alternative portée par une vision de l’économie qui se veut plus intègre, plus sociale et plus démocrate. Le périmètre du champ de l’économie sociale et solidaire est multisectoriel, l’ESS peut être présente dans la quasi-totalité des secteurs d’activité sous des formes variées, à savoir les associations, les coopératives, les mutuelles, les fondations et les entreprises commerciales à caractère social et/ou solidaire. Créatrice de richesse, porteuse de potentialités en matière d’activités et d’emplois, elle peut contribuer au développement économique sur plusieurs volets : la création d’emploi, l’intégration des populations vulnérables, le partage de richesses, le renforcement territorial, etc.

Qui peut participer ? 

L’innovation challenge est destiné aux femmes et jeunes entrepreneurs.e.s ayant un projet ou une idée de projet innovante au niveau des wilayas de : Béchar, Naâma, Khenchela et Oran. Les initiatives soutenues dans le cadre de ce challenge sont au profit des jeunes et des femmes, affectés par la crise socio-économique causée par la pandémie de la COVID-19, dans les quatre wilayas cibles ( Bechar, Khenchela, Oran et Naama).

Dans quel but ?

Cet Innovation challenge vise à promouvoir le rôle des femmes et des jeunes, en tant que porteur.euse.s d’idées et solutions innovantes dans le domaine de l’économie sociale et solidaire.

Les initiatives proposées doivent impérativement poursuivre les objectifs suivants :

Soutenir le développement de L’écotourisme à Bechar : La wilaya de Béchar a un potentiel important pour l'artisanat local et le tourisme pouvant générer des emplois et des revenus pour répondre aux attentes de certains jeunes et femmes de la wilaya.

Objectif 1 : Appuyer le secteur des services et de tourisme dans la wilaya de Bechar, avec des solutions et idées innovantes qui soutiennent les potentialités de développement durable, à travers des initiatives économiques, sociales et solidaire pour le développement de l’écotourisme.

Soutenir le développement des produits alternatifs et dérivés de l’élevage à Naâma ; La wilaya de Naâma dispose d’un potentiel de relance de l’économie locale à travers le soutien du développement de chaînes de valeurs de produits laitiers, laine et peau. La wilaya recèle un nombre important de têtes de bétails Les produits alternatifs d’élevage (lait, laine, engrais et peau) qui sont peu utilisés.

Objectif 2 : Développer des initiatives innovantes, économiques, sociales et solidaires dans le champ des produits alternatifs et dérivés de l’élevage dans la wilaya de Naâma.

Soutenir le développement agricole des plantes aromatiques et médicinales PAM et la pomme à Khenchela ; La wilaya de Khenchela dispose d’un potentiel en termes d'activités économiques liées à l'économie sociale et un secteur primaire à fort potentiel, principalement l’agriculture. Plusieurs activités ayant trait au champ de l’économie sociale et solidaire existent déjà au niveau de la wilaya ; de l’apiculture, l’agriculture à petite échelle à la transformation traditionnelle de pommes et plantes aromatiques et médicinales etc.

Objectif 3 : Développer des initiatives innovantes, économiques, sociales et solidaires dans le champ de l’apiculture, l’agriculture à petite échelle à la transformation traditionnelle de pommes et plantes aromatiques et médicinales etc. à Khenchela.

Soutenir L’agriculture péri et intra-urbaine à Oran ; La wilaya d’Oran compte une surface agricole utile très importante répartie en petites surfaces en zone péri-urbaine et parfois même en zone intra-urbaine, ce qui représente un grand potentiel de développement agricole. La présence d’une multitude de surfaces agricoles limitées en aire avec un accès facile et immédiat aux primordiaux de l’agriculture (eau, électricité, etc.) font du secteur un axe important à investir.

Objectif 4 : Développer des initiatives innovantes, économiques, sociales et solidaires dans le champ l’agriculture péri et intra-urbaine à Oran.

Comment ?

Pour être retenues, les initiatives doivent : ✓ Porter sur un des 04 objectifs précédemment cités ;

  • Être innovantes ;
  • Être faisables techniquement et économiquement ;
  • Être duplicables et disséminables à d’autres environnements ;
  • Être partageables au grand public ;
  • Être appropriées au contexte local et répondre à des besoins existants et évalués, tout en étant adaptables ;
  • Avoir un impact social direct et/ou indirect sur la communauté locale ;
  • Être viables financièrement, sur le long terme et avoir un bon rapport coût-efficacité ;
  • Être durables, notamment face aux enjeux environnementaux et écologiques ;
  • Être accessible à un maximum de bénéficiaires.

Les candidat.e.s sont encouragé.e.s à concevoir une initiative dont les résultats contribuent à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD)1 .

Pour qu’une initiative soit recevable, les porteur.euse.s de projet devront indiquer clairement les résultats attendus et définir eux/elles-mêmes des indicateurs de réussites qui pourront être révisés en début de projet avec l’équipe du PNUD.

Attention 

Le.la.les porteur.euse.s de projet est l’UNIQUE interlocuteur.rice.s légal.e.s.aux du PNUD et détient seul.e.s la prérogative de la conception, la mise en œuvre et le reporting du projet ; ainsi que la gestion du volet financier.

Modalités de financement 

Critères primaires

L’appui financier proposé par le PNUD dans le cadre du présent challenge s’adresse à des initiatives d’entreprises, ou de personnes, ayant un projet ou idée de projet au niveau des quatre wilayas : Béchar, Naâma, Khenchela et Oran. Les femmes sont particulièrement encouragées à soumettre leurs initiatives. La zone d’intervention et de mise en œuvre des activités du projet doit être obligatoirement dans un ou plusieurs des wilayas citées ci-dessus.

Montant de l’appui financier

L’appui financier proposé par le PNUD dans le cadre du présent appel à propositions est entre 2 045 670 DZD allant jusqu’à 3 409 450 DZD 2 L’appui du PNUD peut couvrir jusqu’à 100% du coût total de l’action (c’est-à-dire que le.la/les porteur.euse.s de projet n’est pas tenu d’apporter une participation financière au projet soumis). S’il existe un solde, à savoir la différence entre le coût total du projet et le montant demandé au PNUD, doit être financé via les ressources propres du.de la/des porteur.euse.s de projet ou des partenaires, ou par des sources autres que le budget du PNUD.

Durée

La durée prévue d’un projet ne doit pas dépasser 5 mois. Cela signifie que l’ensemble du financement du projet doit avoir été utilisé dans la période définit par le projet. L’octroi des fonds se fera par tranche, selon le plan d’action validé, et le déboursement devra être justifié dans les délais en vue de l’obtention de la tranche suivante.

Eligibilité 

Les présentes lignes directrices définissent les règles de soumission, de sélection et de mise en œuvre des actions dans le cadre de ce challenge, en conformité avec les procédures du PNUD.

Eligibilité des entrepreneur.e.s

Les entrepreneur.e.s porteur.euse.s de projet, doivent satisfaire aux conditions suivantes pour pouvoir prétendre à un appui financier :

  • Avoir 18 ans ou plus ;
  • Détenir une entreprise (y compris une entreprise individuelle), au statut juridique légal conformément à la loi algérienne et les réglementations en vigueur, directement chargé.e.s de la préparation et de la gestion de l’action et ne pas se limiter à un rôle d’intermédiaire.
  • Être indépendant.e.s des partis/mouvements politiques (l’entrepreneur.e et son entreprise) ;
  • Être enregistré au centre national du registre de commerce ;
  • Être affilié à la caisse nationale d’assurance des non-salariés.e.s CASNOS ;
  • Avoir un extrait de rôle des impôts à jour.

Ne peuvent participer au challenge, les entreprises :

  • Qui sont en état ou qui font l'objet d'une procédure de faillite, de liquidation, de règlement judiciaire ou de concordat préventif, de cessation d'activité, ou qui se trouvent dans une situation analogue résultant d'une procédure de même nature existant dans les législations et réglementations nationales ;
  • Qui, dans le cadre d’un contrat avec le PNUD ou autre organisation onusienne, ont été déclarés en défaut grave d’exécution en raison du non-respect de leurs obligations contractuelles.

Sont exclus de la participation à l’innovation challenge, les porteur.euse.s de projet qui, au moment de leur candidature et pendant son évaluation :

  • Se trouvent en situation de conflit d’intérêts ;
  • Ont fait de fausses déclarations lors de la soumission de leur initiative au challenge ou n’ont pas fourni les renseignements exigés au PNUD.

Si un.e entrepreneur.e obtient l’un des prix de l’Innovation challenge, il.elle sera considéré.e comme ayant le statut juridique d'un entrepreneur indépendant vis-àvis du PNUD. Le personnel du/des porteur.euse.s de projet et les sous-traitants ne pourront en aucun cas être considérés comme employés ou agent du PNUD.

Éligibilité des actions

L’éligibilité des actions est déterminée par les conditions suivantes :

  • La durée d’une action ne peut pas être supérieure à la durée du projet ;
  • Les thèmes d’action doivent obligatoirement entrer dans le cadre des thématiques du challenge présentées ci-haut ;
  • Les actions doivent être menées dans le cadre de la couverture géographique prévue.

Éligibilité des coûts

Seuls les "coûts éligibles" peuvent être pris en considération dans la subvention. Ils représentent les coûts réels, prévus par le PNUD et validés par le PNUD et étayés par des pièces justificatives. Le Projet se réserve le droit de demander des clarifications quant au budget soumis pouvant donner lieu à des modifications du budget final approuvé. Le budget final ne peut être changé, par la suite, qu’avec l’accord explicite du Projet. En conséquence, il est dans l’intérêt du demandeur de fournir un budget réaliste avec un bon rapport coût-efficacité.

Soumission de l’initiative

Afin de présenter l’initiative, les recommandations suivantes sont effectuées :

  • Le.la/les porteur.euse.s de projets doivent effectuer leur demande en utilisant le formulaire figurant à l’annexe 1 ;
  • Le.la/les porteur.euse.s de projets doivent respecter scrupuleusement le format du formulaire et remplir les paragraphes et les pages dans l’ordre ;
  • Le.la/les porteur.euse.s de projets ont le choix, pour effectuer leur proposition de projet, d’utiliser soit la langue arabe, soit la langue française ;
  • Les demandes manuscrites ne seront pas acceptées ;
  • Le.la/les porteur.euse.s de projets doivent s’assurer que le formulaire est complet. Les soumissions incomplètes peuvent être rejetées ;
  • Il est à noter que seul le formulaire de soumission sera évalué. Il est par conséquent très important que ce document contienne toutes les informations pertinentes concernant la proposition. Aucune annexe supplémentaire ne doit être envoyée ;
  • Le.la/les porteur.euse.s de projet peuvent modifier la durée de l’action, si nécessaire. La durée doit toutefois rester dans les limites prévues dans les lignes directrices.

Soumission du formulaire complet de demande

Le.la/les porteur.euse.s de projet doivent télécharger les documents à renseigner, en arabe ou en français, sur le lien : http://procurement-notices.undp.org/ Ils/Elles doivent soumettre :

  1. Le registre de commerce (une copie du registre de commerce, copie du NIF numéro d’identifiant fiscal et de l’affiliation au CASNOS) ; 
  2. Le formulaire complet conformément au modèle publié dans les présentes lignes directrices (Annexe 1)
  3. L’attestation sur la situation fiscale et sociale ou les dernières quittances de paiement des impôts et CASNOS ;
  4. La déclaration du demandeur (Annexe 2 pour les entreprises) ;
  5. La fiche Vendor dûment remplie accompagnée d’une copie du relevé bancaire ( RIB) À l’adresse électronique suivante : procurement.project.dz@undp.org

L’e-mail d’envoi doit avoir comme objet : « InnovationChallenge PNUD/ESS/ALG2021».

Les pièces justificatives requises doivent être fournies sous la forme de version scannée en format PDF (montrant clairement les cachets légaux, signatures et dates) des documents originaux.

NB : Tout dossier de demande envoyé par d'autres moyens (par exemple par fax ou par courrier) ou à une autre adresse que celle indiquée ci-dessus sera rejeté.

Plus de détails

Opportunités connexes