Plateforme de la jeunesse
et de la societe civile
en Algérie

Bienvenu(e)s à la plateforme associative et participative Irada. Des espaces interactifs sont à votre disposition pour favoriser les discutions, partager des contenus et être informé des activités et des opportunités destinées aux acteurs de la société civile

Devenir membre

HI Algérie recrute un(e) chef(fe) de projet éducation inclusive


Humanité & Inclusion (Handicap International) 13.09.2020 558


Humanité & Inclusion, HI est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

Présente dans plus de 55 pays, HI met en œuvre des activités au service des populations vulnérables, des populations réfugiées, déplacées et sinistrées, des personnes victimes de blessures et des populations exposées au danger des armes, munitions et engins explosifs. Pour plus d’informations, rendez-vous sur : hi.org

L’action de HI en Algérie a débuté en 1998. Les projets en cours actuellement touchent le développement local inclusif dans des wilayas rurales favorisant l’inclusion et la participation des personnes vulnérables dans des microprojets locaux, la protection et l’assistance aux réfugiés et demandeurs d’asile urbains d’Alger, ainsi que l’accès

à des soins de réadaptation de qualité et un appui à l’éducation des enfants handicapés dans les camps Sahraouis.

Aujourd’hui, HI compte 27 collaborateurs.trices en Algérie et sur les camps Sahraouis.

Informations sur le contexte de la mission :

Les camps autour de Tindouf (Algérie) accueillent depuis 1976 des réfugiés sahraouis qui ont fui le conflit au Sahara Occidental. Le centre administratif des camps est Rabouni, situé à courte distance (8 à 32 kilomètres) des camps de Boujdour, Aousserd, El-Ayoun et Smara, et à 137 kilomètres du camp de Dakhla. La population de réfugiés est estimée à 173.000 personnes. Le Haut-Commissariat aux Réfugiés a reconnu collectivement les sahraouis résidant dans les camps comme réfugiés. La mission de l’ONU sur la question du Sahara Occidental, la MINURSO, a une base dans les camps.

La situation humanitaire dans les camps est précaire. La majorité des réfugiés vivent dans des tentes ou des maisons en adobe et n’ont pas l’eau courante ni l’électricité. La région est inhospitalière, avec un environnement aride et désertique. Les habitants des camps ont peu de perspectives, et des « opportunités d’auto-insuffisance quasi-inexistantes ». Parmi les groupes les plus vulnérables, le Ministère Sahraoui des Affaires Sociales dénombre 3.100 personnes en situation de handicap (1.8% de la population totale). Si un recensement est réalisé annuellement sur le nombre de personnes en situation de handicap, leurs besoins au quotidien, les barrières et les facilitateurs d’accès au service ne sont pas connus précisément, ce qui limite la capacité des autorités et des acteurs humanitaires présents à programmer des interventions ciblées pour favoriser leur prise en charge.

Description du projet :

Le taux d’alphabétisation et le niveau d’éducation des enfants en situation de handicap vivant dans les camps de réfugiés sahraouis est très faible. L’enquête exploratoire sur les besoins, les barrières et les facilitateurs pour l’accès aux services et la participation sociale des enfants handicapés dans les camps sahraouis réalisée en 2016 par HI grâce au soutien financier de l’UNICEF montre que 35% des enfants handicapés participant à l’enquête fréquentent un centre d’éducation spécialisé et parmi eux, seulement 67% s’y rendent tous les jours. Par ailleurs, seulement 7% des enfants en situation de handicap sont scolarisés en milieu ordinaire.

Une des principales barrières à la scolarisation des enfants handicapés est l’intérêt perçu par leurs parents : 35% des parents interrogés estiment que leur enfant n’a pas besoin de fréquenter un centre d’éducation spécialisé et 19% ne savent pas identifier si leur enfant en a besoin ou pas. Par ailleurs, 92% des parents ne pensent pas que leur enfant pourrait être scolarisé en école ordinaire. D’autres freins ont été identifiés par les parents : l’état de santé de l’enfant, la « peur » de ce qui pourrait arriver à leur enfant et la perception d’un impact pédagogique insuffisant pour l’enfant. Les parents évoquent des méthodes d’apprentissage et un matériel non adapté ainsi que les attitudes négatives des autres élèves (milieu ordinaire). Enfin, beaucoup de parents ne franchissent finalement pas le pas au moment d’inscrire leur enfant en centre spécialisé par superstition (mauvais œil) ou par espoir que la situation de handicap se dissipe.

De leur côté, les professionnels des secteurs sociaux et éducatifs ont exprimé des besoins de formations pour pouvoir mieux accueillir et prendre en charge les enfants handicapés et répondre à leurs besoins spécifiques. Ils ont également exprimé une méconnaissance du travail réalisé par les équipes des centres spécialisés et une absence de lien entre le milieu ordinaire et spécialisé.

En réponse à ce constat et en lien avec les recommandations détaillées dans l’enquête sus citée, HI a développé le projet « Renforcer les services éducatifs pour les enfants handicapés selon une approche inclusive » qui vise à :

  • Renforcer les capacités des professionnels de l’éducation dans leurs compétences spécifiques, afin d’améliorer la qualité de la prise en charge des enfants
  • Informer les parents d’enfant handicapés sur les capacités et potentiels de leur enfant et le besoin de scolarisation ;
  • Sensibiliser les acteurs du secteur éducatif et des affaires sociales ainsi que la communauté sur le champ du handicap et la démarche inclusive ;
  • Développer un document de stratégie sur l’Education inclusive afin d’ancrer ce besoin sur le long terme.

Descriptif de la fonction :

Mission générale : Assurer le bon développement des activités du projet.

Responsabilités :

Responsabilité 1 : Gérer un projet

  • 1. Identifier et concevoir le(s) projet(s) et les stratégies d’intervention avec l'équipe projet, le directeur du programme ou le responsable du secteur et en concertation avec les partenaires opérationnels (autorités locales en particulier)
  • 2. Planifier les différentes étapes, tâches de la réalisation du/des projets et élaborer le/les plan(s) d’action.
  • 3. Diriger l'exécution du/des projet(s) et les modalités de suivi du/des projet(s).
  • 4. Rédiger les rapports d'activité liés au(x) projet(s).
  • 5. Gérer les moyens financiers, logistiques et matériels du/des projet(s).
  • 6. Animer l'ensemble des interfaces internes et externes au(x) projet(s).
  • 7. Communiquer sur les activités du/des projet(s) avec l'ensemble des partenaires, en particulier autorités locales et bailleurs de fonds.
  • 8. Préparer les phases d'évaluation interne et externe et mettre en œuvre les recommandations issues des évaluations réalisées.
  • 9. Fournir toutes les informations nécessaires et participer aux processus d’élaboration de stratégies pluriannuelle ou/et de prévisionnel annuel de son secteur ou de son programme

Responsabilité 2 : Gérer les moyens matériel et financier du/des projet(s)

Gérer les moyens financiers du/des projet(s) en cohérence avec le cadrage budgétaire du DP et en conformité avec les règles des bailleurs institutionnels concernés, notamment en :

  • a) Elaborant le budget de son activité
  • b) Engageant et suivant les dépenses
  • c) Assurant le suivi de son budget (fonds propres et fonds institutionnels)
  • d) Analysant les écarts, anticipant les évolutions et proposant les ajustements budgétaires nécessaires.
  • 2. Gérer les moyens matériels et logistiques du/des projet(s) en conformité avec les règles de HI et des bailleurs de fonds.

Responsabilité 3 : Diriger l’équipe projet

  • 1) Rédiger les Profils de Postes Pourvoir (PPP) et valider le recrutement.
  • 2) Rédiger les Plans d’Action Individuels (PAI) de chaque membre de l'équipe.
  • 3) Former si nécessaire l'équipe aux méthodes, démarches, aspects techniques utiles à l’exécution du projet.
  • 4) Evaluer ses collaborateurs sur la base des PAI.
  • 5) Planifier, préparer et animer les réunions d'équipe.
  • 6) Assurer la communication au sein de son équipe

Responsabilité 4 : Garantir le cadre technique du projet

  • 1. Diriger le cadre technique propre à la stratégie sectorielle validée par les référents techniques du siège et en adéquation avec la stratégie générale du secteur ou du programme.
  • 2. Diriger la démarche qualité du projet en termes de réalisation, d'impact. Identifier toute ressource technique ou documentaire, compétences complémentaires garantissant la qualité du projet.
  • 3. Collecter et formaliser les outils et méthodes développés dans le cadre projet.

Responsabilité 5 : Représenter l’association dans son domaine de compétence

Représenter et défendre les choix du/des projets au niveau national et des bailleurs de fonds.

Responsabilité 6 : Contribuer à la capitalisation de l’expérience

Les domaines techniques sont responsables de la capitalisation des expériences de l'association dans leurs secteurs d'activités. Ils délèguent aux chefs.fes de projets les travaux de capitalisation de l'expérience acquise dans le cadre du/des projet(s) dont ils ont la charge, en leur apportant les conseils nécessaires.

  • Identifier avec le référent technique les problématiques ou thématiques à capitaliser,
  • Définir, avec le référent technique, une méthode de capitalisation,
  • Collecter des données nécessaires à partir de critères et indicateurs préalablement proposés par le chef de projets et validés par le référent technique,
  • Participer à l'analyse des données, avec le référent technique,
  • Diffuser le résultat auprès des partenaires du projet

Autres :

  • Tout autre service/tâche en lien avec le programme et la gestion de la base qui pourrait être nécessaire.
  • Participe à l’analyse de risques de sécurité du programme et veille à ce que les règles de sécurité soient respectées par tous les membres de son équipe.
  • Partage avec le DP toute information sur le contexte et les programmes qui facilitent la gestion de sécurité des équipes pendant les opérations.
  • Assurer par la délégation de la Directrice la représentation de HI à Tindouf notamment auprès des autres ONGs internationales et des autorités en charge de l’Education et des Affaires Sociales et en coordination avec le reste de l’équipe basée dans les camps

Profil recherché :

Diplôme(s) :

Indispensable :

  • Formation supérieure Bac + 3 ou Bac +5 dans le domaine de l’éducation idéalement avec une spécialisation dans le domaine de l’éducation inclusive ou de l’éducation spécialisée
  • Certificat en gestion de projets de solidarité internationale

Souhaité :

Diplôme/certificat technique dans le domaine du handicap

Expériences (type d’expériences nécessaires et durée…) :

Indispensable :

  • Expérience d’au moins 2 ans en tant que chef.fe de projet dans une ONG nationale ou internationale
  • Expérience d’au moins 2 ans en gestion d’équipe (de 2 personnes ou plus)
  • Minimum 3 ans d’expérience dans son champ de compétence technique (éducation, enseignement, éducation inclusive ou éducation spécialisée etc.)

Souhaité :

  • Expérience avec une ONG internationale
  • Connaissance et compréhension du contexte

Compétences (connaissances, capacités requises pour le poste :

Indispensable :

  • Expérience de travail avec des équipes multiculturelles et/ou pluridisciplinaires
  • Connaissances des procédures des bailleurs de fonds internationaux (ECHO, UNICEF en particuliers)
  • Excellente maîtrise de l’arabe et du français (écrit / oral)

Souhaité :

La maitrise de l’espagnol est un plus

Qualités personnelles :

Indispensable :

  • Autonomie et sens de l’initiative
  • Capacité d’anticipation
  • Organisation, rigueur et gestion des priorités
  • Capacités relationnelles et de communication
  • Capacité d’écoute
  • Axé sur les résultats et le respect des échéances
  • Gestion de conflits, axé sur les solutions
  • Adaptabilité et flexibilité
  • Capacité de travailler en équipe
  • Bonne résistance à la pression et à un fort volume de travail

Souhaité :

  • Décision
  • Anticipation
  • Exploration
  • Apprentissage
  • Réaction
  • Persuasion

Pour postuler :

Le dossier de candidature doit obligatoirement comporter les éléments suivants :

  • CV
  • Lettre de motivation,
  • 2 références professionnelles.

Le dossier de candidature complet est à adresser  au plus tard le 27/09/2020 par email à l’adresse suivante recrutement@algerie.hi.org.

Les candidat.es s’engagent à respecter les politiques de protection d’Humanité & Inclusion et son Code de Conduite, notamment la Politique sur la ’Protection des bénéficiaires contre l’exploitation, les abus et le harcèlement sexuels’ et sur la ‘Protection des Enfants’.

Humanité & Inclusion ne procède à aucune discrimination à l’embauche et encourage vivement les personnes en situation de handicap à postuler.

  • Durée du contrat : 10/10/2020 au 31/04/2021
  • Nature du contrat : Contrat à Durée Déterminée
  • Salaire net : entre 169 638 et 251 696 DZD brut selon expériences et compétences
  • Lieu de travail : Poste basé à Rabouni

Plus de détails

  • recrutement@algerie.hi.org

  • Date de la fin : 27.09.2020

Opportunités connexes