Plateforme de la jeunesse
et de la societe civile
en Algérie

Bienvenu(e)s à la plateforme associative et participative Irada. Des espaces interactifs sont à votre disposition pour favoriser les discutions, partager des contenus et être informé des activités et des opportunités destinées aux acteurs de la société civile

Devenir membre

PNUD Algérie lance un Partenariat avec la société civile


IRADA 14.04.2021 612


La pandémie du COVID-19, déclarée par l'Organisation Mondiale de la Santé(OMS) comme urgence de santé publique internationale (USPI) le 30 janvier 2020, et qualifiée de pandémie depuis la mi-mars 2020, a engendré une crise sanitaire grave au niveau mondial, avec des répercussions inédites sur la vie privée (restrictions à la liberté de mouvement), l'organisation sociale (mesures radicales de confinement et de distanciation sociale), et la capacité productive et industrielle de tous les pays à travers le monde, y compris l'Algérie.

Depuis le 19 mars 2020, et devant la progression rapide et exponentielle de la maladie, les pouvoirs publics ont adopté de nombreuses mesures pour contenir la propagation du coronavirus : confinement de certaines wilayas ; restrictions aux déplacements et aux transports en commun urbain et interurbain ; couvre-feu dans plusieurs wilayas ; obligation de port du masque et du respect de la distanciation physique dans les lieux publics ; fermeture de certaines activités commerciales jugées non essentielles ; adoption de sanctions pécuniaires à l’encontre des citoyens et des commerces qui ne respectent pas les mesures sanitaires, etc. Parallèlement à ces mesures, des campagnes de sensibilisation de la population ont été menées sur les médias et par l’entremise des organisations de la société civile. Cependant, malgré tous ces efforts, l'épidémie demeure toujours active à travers le pays,

C’est dans ce contexte de crise sanitaire et dans le cadre de son initiative globale « Team Europe » d’appui aux pays partenaires dans leur lutte contre la propagation de la Covid-19 et des relations de bon voisinage avec l’Algérie, que l’Union Européenne a dégagé un financement de 43 millions d’euros pour soutenir le système de santé publique algérien, afin de l’appuyer pour faire face à cette pandémie et d’en limiter les conséquences. Ce financement sera mis en œuvre par le biais d’un partenariat triangulaire regroupant le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière (MSPRH), la Délégation de l’Union Européenne en Algérie et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Ce partenariat a donné naissance au projet intitulé « Réponse solidaire européenne à la Covid-19 en Algérie ».

La quasi-totalité du financement sera déboursée pour l’acquisition de kits de dépistage et de protection ; des équipements médicaux et la formation du personnel de la santé publique. Le PNUD a été retenu comme partenaire dans la mise en œuvre de cette réponse solidaire européenne, car disposant d’une expertise et d’un réseau d’approvisionnement lui permettant d’opérer avec beaucoup de flexibilité, l’acquisition des équipements sur le marché international, à des prix compétitifs et dans le respect des standards internationaux de transparence et de qualité.

Parallèlement à l’acquisition des équipements et matériels de protection, le projet lancera une campagne nationale de communication et de sensibilisation aux mesures barrières, qui viendra en appui aux efforts du Gouvernement et de la société civile engagés dans ce sens depuis l’apparition de l’épidémie. Cette campagne sera lancée via les réseaux sociaux d’une part, et d’autre part, à travers des activités de sensibilisation communautaires qui seront mis en œuvre sur le terrain par la société civile. Parmi les objectifs fixés à cette campagne :

  • Maintenir l’état de vigilance de la population-cible face à la maladie en renforçant sa connaissance sur les conditions de transmission du virus ;
  • Amener les citoyens à adopter des comportements visant à limiter la chaine de propagation de la Covid-19 et à se départir des comportements à risques ;
  • Combattre le déni et les idées reçues sur la maladie ;
  • Sensibiliser la population aux bienfaits de la vaccination.

Objectifs du partenariat avec la société civile : 

Le présent cahier des charges a pour objectif global d’encadrer l’appui du Projet à la société civile dans la mise en œuvre d’activités de sensibilisation et de communication sur la Covid 19 auprès des populations cibles. Il servira aussi à définir la durée de l’action ; le type d’activités ; la nature des dotations ; les cibles prioritaires ; les territoires d’intervention et les messages clé à décliner à travers les différents canaux de communication/sensibilisation ainsi que les procédures administratives et financières.

Cibles prioritaires et types d'activités : 

Le présent appel est adressé aux associations identifiées par le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière comme activant conformément à la règlementation, disposant d’adhérents, de moyens et d’expérience sur le terrain pour mener des campagnes de sensibilisation auprès de leurs populations cibles. Les associations dont les propositions d’actions sont retenues comme éligible à une subvention seront liées contractuellement avec le PNUD par le biais d’une convention de financement qui fixera leurs obligations Il est attendu des associations partenaires de : 

  • présenter leur association ou, le cas le cas échéant, les associations partenaires et/ou institutions ou autorités locales avec lesquelles elle compte mettre en œuvre les activités de sensibilisation prévues dans le plan d’actions (document Annexe A du présent cahier des charges) ;
  • présenter les activités à mettre en œuvre dans un plan d’actions détaillé (Annexe A) ;
  • Décrire l’approche adoptée et les actions à mener ;
  • Donner une estimation financière globale de mise en œuvre des activités, détailler le budget dédié à chacune d’elles et leur durée (Annexe A)

Les messages clés :

Les messages clé de la campagne sont les suivants :

  • La distanciation physique : montrer comment et pourquoi la distanciation physique est un moyen de prévention ;
  • Le port du masque : comment le port « correct » du masque protège en empêchant le virus de traverser les voies respiratoires ;
  • Le lavage régulier des mains à l’eau et au savon liquide et/ou friction avec du gel hydroalcoolique : A quel moment et comment se laver les mains ;
  • Eviter les rassemblements familiaux et entre amis (mariages, anniversaires, cérémonies funèbres ; etc.) ;
  • Identifier les risques et facteurs de transmission et respecter les protocoles sanitaires dans les espaces publics tel que les magasins, l’école, la mosquée…. Et comment les éviter. Adapter le discours pour qu’il soit audible selon le public (enfant, jeunes, adultes) ;
  • Lutter contre le déni de la maladie (causé par le sentiment de honte induit par la maladie)
  • Vaccination : montrer les bienfaits de la vaccination dans la lutte contre les maladies transmissibles et mettre en avant le bénéfice collectif et individuel.

Qui peut participer à cet appel ?

Le présent appel est ouvert aux associations activant à travers le territoire national. Des partenariats peuvent être envisagés par des associations porteuses de l’action avec d’autres partenaires ou réseaux associatifs afin d’assurer une large couverture des populations ciblées.

Les associations doivent répondre aux conditions ci-dessous.

  • Être Agréée dans le cadre de la loi 12-06 (ou mise en conformité) ;
  • Être une association active dans un des domaines en lien avec la thématique de la sensibilisation ou de la santé, ou un domaine associé ;
  • Être directement chargée de la préparation, l’élaboration et de la gestion de la campagne de sensibilisation et non agir en tant qu’intermédiaire ;
  • Démontrer des capacités opérationnelles et de gestion suffisantes pour gérer un projet, surtout une campagne de sensibilisation sur les questions sanitaire ;
  • N’avoir aucun problème judiciaire, ni activité illégale et ne pas être en cessation d’activité ;
  • Fortes capacités de mobilisation d’adhérents et de bénévoles pour mener les activités.

L’association signataire du présent Partenariat peut agir seule ou en partenariat avec d’autres organisations ou institutions partenaires de mise en œuvre. Comme elle peut mobiliser des « associés », qui sont d’autres intervenants qui contribuent aux activités de la campagne, et tels que définis ci-après :

Les partenaires de mise en œuvre Le partenaire de mise en œuvre, participe à la définition et à la mise en œuvre des activités de la campagne, et les coûts qu’il encourt, nécessaires à leur réalisation et dument justifiés, sont éligibles. Le partenaire peut être :

  • Une association algérienne communale, wilayale ou nationale (en conformité avec la loi 12-06)
  • Une autorité locale → Un opérateur économique, public ou privé ;
  • Une association professionnelle ou une organisation professionnelle ;
  • Un établissement d’enseignement, de formation professionnelle, une université.

Les associés

Les associés participent effectivement au projet, mais ne peuvent prétendre à bénéficier du financement, à l’exception des frais de déplacement et de restauration si nécessaire. Si c’est nécessaire, l’association porteuse de l’action peut prendre en charge cette dépense sur les fonds qui lui seront versés. Les associés peuvent être issus de l’une des catégories citées au point A ci-dessus.

Critères d’éligibilité des propositions

Cette partie détermine quelles sont les éléments auxquels une proposition d’activités de sensibilisation doit répondre pour être recevable et par la suite évaluée.

La campagne de sensibilisation est une série d’activités cohérentes qui concourent à la réalisation des résultats attendus auprès de la population-cible.

La campagne de sensibilisation, les activités et les dépenses inhérentes doivent obligatoirement s’inscrire dans la thématique des gestes barrières et des messages clé cités au Point 4 du présent cahier des charges et répondre aux critères ci-après :

Territoire d’intervention

  • Les activités prévues dans la campagne de sensibilisation doivent être réalisées dans le territoire défini par l’association (quartiers, commune, wilaya).

Période et durée de réalisation du projet :

  • Les activités doivent être réalisées entre Mai et juillet 2021.
  • La durée du projet doit être de 05 mois

Innovation :

  • Les associations doivent faire preuve d’innovation dans leurs activités, par exemple à travers l’utilisation des TIC, de l’évènementiel, dans la conception de leurs supports de communication, etc.

Eligibilité des couts :

  • Les couts engagés doivent être en cohérence avec la nature et la thématique des activités.

Où et comment transmettre le dossier ?

Le dossier complet de participation au présent appel doit être envoyé par courrier électronique (e-mail) à l’adresse suivante : XXXXXXX@undp.org

Le mail devra indiquer en objet : Proposition d’activités de sensibilisation – Projet Réponse Solidaire Européenne

Dans le mail il faut indiquer :

  • Le nom de l’association - Les coordonnées de l’association (téléphone et adresse)
  • Le nom et les coordonnées de la personne de contact (téléphone et e-mail)
  • Les documents à envoyer en pièces jointes au mail sont : Voir ICI

Liens utiles : 

 

Plus de détails

Opportunités connexes