Plateforme de la jeunesse
et de la societe civile
en Algérie

Bienvenu(e)s à la plateforme associative et participative Irada. Des espaces interactifs sont à votre disposition pour favoriser les discutions, partager des contenus et être informé des activités et des opportunités destinées aux acteurs de la société civile

Devenir membre

PNUD Algérie recrute consultant pour l'évaluation finale d'un projet


IRADA 19.07.2021 488


Objectif de l'évaluation 

Le rapport d’EF doit évaluer la réalisation des résultats du projet par rapport à ce qui était prévu et tirer des leçons qui peuvent à la fois améliorer la durabilité des bénéfices de ce projet et de contribuer à l’amélioration générale de la programmation du PNUD. Le rapport d’EF encourage la responsabilité et la transparence, et évalue l’étendue des réalisations du projet. Conformément aux procédures des projets PNUD/FEM, l’évaluation finale indépendante doit être réalisée dans un délai de trois mois avant la réunion finale du Comité de pilotage. L’objectif est d’évaluer l’impact et la pérennité des résultats, notamment l’apport du projet au renforcement des capacités et à la réalisation des avantages/objectifs environnementaux d’intérêt mondial. L’évaluation finale devra également émettre des recommandations relatives aux activités de suivi, à l’intention du ministère de la Culture et des Arts et de l’ensemble des partenaires du projet.

Approche et méthodologie

Le rapport d’EF doit fournir des informations fondées sur des données factuelles crédibles, fiables et utiles. L’équipe de l’EF doit examiner toutes les sources d’information pertinentes, y compris les documents élaborés pendant la phase de préparation (tels que le FIP, le plan de lancement du PNUD, la Procédure de détection des risques environnementaux et sociaux du PNUD/PDRES), le document de projet, les rapports de projet, dont les RMP annuels, les révisions du budget du projet, les rapports d’audits , les rapports sur les enseignements tirés, les documents stratégiques et juridiques nationaux et tout autre matériel que l’équipe d’évaluation juge utile pour étayer cette évaluation. L’équipe de l’EF doit examiner les indicateurs de base/outils de suivi de référence et à mi-parcours du domaine focal du FEM, soumis au FEM au moment de l’approbation du document de projet et aux étapes de miparcours, ainsi que les indicateurs de base/outils de suivi qui doivent être complétés avant le début de la mission d’EF sur le terrain.

L’équipe de l’EF doit suivre une approche participative et consultative garantissant une implication active de l’équipe du projet, des homologues gouvernementaux (le point focal opérationnel du FEM), des partenaires de mise en œuvre, du bureau de pays du PNUD, du conseiller technique régional, des bénéficiaires directs et d’autres parties prenantes.

La participation des parties prenantes est indispensable à la réussite de l’EF. Cette mobilisation doit consister en des entretiens avec les parties prenantes qui assument des responsabilités liées au projet, à savoir entre autres : les responsables du Ministère de la culture et des arts(Ministre et SG, DCE, DCRPC, DEPDI, DAM, DPLBC) ; les responsables du projet auprès du PNUD et du Ministère des Affaires Etrangères ; le personnel de la Direction Nationale du Projet (DNP) ; des membres du comité de pilotage du projet ; une sélection d’experts et consultants clés pour les principaux aspects techniques traités par le projet. En outre, l’équipe de l’EF est censée effectuer des missions sur le terrain auprès du PC du Tassili N’Ajjer, du PC l’Ahaggar et du PC de Tindouf. Sur les sites d’intervention des entretiens se tiendront avec : les autorités locales au niveau des wilayas et des communes (Wali, APW et APC) ; les responsables et le personnel des Offices des PCs ; les bénéficiaires auprès de la population locale ; les représentants de la société civile et les associations ; le secteur privé concerné par les activités du projet, tels que les opérateurs touristiques et autres partenaires du projet.

La conception et la méthodologie spécifique de l’EF devraient ressortir des consultations entre l’équipe de l’EF et les parties susmentionnées quant à ce qui est approprié et réalisable pour atteindre le but et les objectifs de l’EF et répondre aux questions d’évaluation, compte tenu des contraintes de budget, de temps et de données. L’équipe de l’EF doit utiliser des méthodologies et outils tenant compte du genre et veiller à ce que l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, ainsi que d’autres questions transversales et les ODD, soient intégrées dans le rapport d’EF.

L’approche méthodologique finale, y compris le calendrier des entretiens, les visites sur le terrain et les données à utiliser dans l’évaluation, doit être clairement exposée dans le rapport initial d’EF et faire l’objet d’une discussion approfondie et d’un accord entre le PNUD, le MCA, MAE, les parties prenantes et l’équipe de l’EF.

Le rapport final doit décrire l’ensemble de l’approche adoptée pour l’EF et la justification de cette approche en rendant explicites les hypothèses sous-jacentes, les défis, les forces et les faiblesses concernant les méthodes et l’approche de l’évaluation.

Portée détaillée de l'EF

L’EF doit évaluer la performance du projet par rapport aux attentes énoncées dans le cadre logique/de résultats du projet (voir l’Annexe A des TdR). Elle doit évaluer les résultats par rapport aux critères décrits dans les Directives pour la réalisation des évaluations finales des projets appuyés par le PNUD et financés par le FEM ..

La section du rapport d’EF sur les constatations doit couvrir les sujets énumérés ci-dessous. Une présentation complète du contenu du rapport d’EF est fournie en Annexe C des TdR.

Les critères nécessitant une notation sont marqués d’un astérisque (*).

Constatations

Conception/élaboration du projet

  • Priorités nationales et appropriation par le pays
  • Théorie du changement
  • Égalité des sexes et autonomisation des femmes
  • Mesures de protection sociale et environnementale
  • Analyse du cadre de résultats : logique et stratégie du projet, indicateurs
  • Hypothèses et risques
  • Enseignements tirés des autres projets pertinents (par exemple, dans le même domaine focal) incorporés dans la conception du projet • Participation prévue des parties prenantes
  • Les liens entre le projet et d’autres interventions au sein du secteur •
  • Modalités de gestion

Mise en œuvre du projet

  • Gestion adaptative (modification de la conception du projet et des produits du projet au cours de la mise en œuvre)
  • Participation réelle des parties prenantes et accords réels de partenariat
  • Financement et cofinancement du projet
  • Suivi et évaluation : conception à l’entrée (*), mise en œuvre (*) et évaluation globale du S&E (*)
  • Partenaire de mise en œuvre (PNUD) (*) et agence d’exécution MCA (*), contrôle/mise en œuvre globale du projet et exécution (*)
  • Gestion des risques, y compris les normes environnementales et sociales.

Résultats du projet

  • Évaluer la réalisation des résultats par rapport aux indicateurs en rendant compte du niveau de progrès pour chaque objectif et indicateur de résultat au moment de l’EF et en notant les réalisations finales
  • Pertinence (*), Efficacité (*), Efficience (*) et réalisation globale du projet (*)
  • Durabilité : financière (*), sociopolitique (*), du cadre institutionnel et de la gouvernance (*), environnementale (*) et probabilité globale de durabilité (*)
  • Appropriation par le pays
  • Égalité des sexes et autonomisation des femmes
  • Questions transversales (réduction de la pauvreté, amélioration de la gouvernance, atténuation des changements climatiques et adaptation à ceux-ci, prévention des catastrophes et relèvement, droits fondamentaux, renforcement des capacités, coopération Sud-Sud, gestion des connaissances, volontariat, etc., selon les cas)
  • Additionnalité du FEM
  • Rôle de catalyseur / Effet de réplication
  • Progrès vers l’impact

Principales constatations, conclusions, recommandations et enseignements tirés

  • L’équipe de l’EF doit inclure un résumé des principales constatations dans le rapport d’EF. Les constatations doivent être présentées sous forme d’énoncés de faits fondés sur l’analyse des données.
  • La section sur les conclusions est rédigée à la lumière des constatations. Les conclusions doivent être exhaustives et équilibrées, largement étayées par les preuves et s’inscrire dans la logique des constatations de l’EF. Elles doivent mettre en avant les forces, les faiblesses et les résultats du projet, répondre aux principales questions de l’évaluation et donner des pistes de réflexion pour l’identification et/ou la résolution des problèmes importants ou des questions pertinentes pour les bénéficiaires du projet, le PNUD et le FEM, y compris les questions relatives à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes.
  • Le rapport doit présenter des recommandations concrètes, pratiques, réalisables et à l’attention des utilisateurs cibles de l’évaluation concernant les mesures à adopter ou les décisions à prendre. Les recommandations doivent être spécifiquement étayées par des preuves et liées aux constatations et aux conclusions relatives aux questions clés traitées par l’évaluation.
  • Le rapport d’EF doit également comprendre les enseignements qui peuvent être tirés de l’évaluation, y compris les meilleures pratiques concernant la pertinence, la performance et le succès, qui peuvent fournir des connaissances acquises à partir de circonstances particulières (les méthodes de programmation et d’évaluation utilisées, les partenariats, les leviers financiers, etc.) applicables à d’autres interventions du FEM et du PNUD. Lorsque c’est possible, l’équipe de l’EF doit inclure des exemples de bonnes pratiques concernant la conception et la mise en œuvre du projet.
  • Il est important que les conclusions, les recommandations et les enseignements tirés du rapport d’EF intègrent l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Consultant international

Formation

Diplôme de de graduation (ou plus) en sciences de l'environnement, axé sur la conservation du patrimoine naturel et/ou culturel ou tout autre domaine étroitement lié (15%);

Expérience

  • Expérience récente dans les méthodologies d’évaluation de la gestion axée sur les résultats (10%);
  • Expérience dans l’application d’indicateurs SMART et dans le remaniement ou la validation des scénarios de départ (5%);
  • Compétences en gestion adaptative, telle qu’appliquée à la conservation de la biodiversité (10%) ;
  • Expérience dans les projets d’évaluation notamment dans les projets FEM (10%) ;
  • Expérience professionnelle dans la région saharienne (10%) ;
  • Expérience professionnelle d’au moins 10 ans dans des secteurs techniques pertinents (10%);
  • Compréhension avérée des questions liées au genre et la conservation de la biodiversité ; expérience dans l’évaluation et l’analyse tenant compte du genre  (5%);
  • Excellente aptitude à la communication (5%);
  • Compétences avérées en matière d’analyse  et rédaction de divers documents/rapports (5%);
  • Une expérience dans l’évaluation/la révision de projet dans le système des Nations Unies sera considérée comme un atout (5%).

Langue

Maîtrise du français, de l’anglais et de l’arabe l’écrit et à l’oral (10%)

Candidature 

(Ajuster cette section si une liste approuvée est utilisée) Présentation recommandée de la proposition :

  • Lettre de confirmation d’intérêt et de disponibilité à l’aide du modèle5 fourni par le PNUD ;
  • CV et Notice personnelle (Formulaire P11)
  • Brève description de l’approche de travail/proposition technique indiquant les raisons pour lesquelles la personne estime être la mieux placée pour réaliser la mission attribuée, et méthodologie proposée indiquant de quelle manière elle abordera et réalisera la mission attribuée (1 page max)
  • Proposition financière indiquant le montant total tout compris du contrat et de tous les autres frais de déplacement associés (billet d’avion, per diem, etc.), en répartissant les coûts à l’aide du modèle joint au modèle de Lettre de confirmation d’intérêt. Dans le cas où un candidat travaillerait pour une organisation/entreprise/institution et prévoirait la facturation par son employeur des frais de gestion relativement à la procédure pour qu’il soit mis à la disposition du PNUD en vertu d’un accord de prêt remboursable (RLA), le candidat devra le signaler ici et s’assurer que tous les frais associés sont compris dans la proposition financière soumise au PNUD.

Tous les documents associés à la candidature devront être envoyés par courrier électronique à l’adresse suivante UNIQUEMENT : email procurement.project.dz@undp.org d’ici au 27 juillet 2021. Les candidatures incomplètes ne seront pas examinées.

Plus de détails

Opportunités connexes